Que faut-il savoir sur le béton fibré ?


Divers /

L’expression pourrait paraître trop ronflante, mais sachez qu’il n’y a rien d’extraordinaire. Le béton fibré n’est rien d’autre qu’un béton mélangé aux fibres. Il s’agit d’un béton classique qui s’avère important pour certains types de constructions. Comment reconnaître ce type de béton ? Quelles sont ses caractéristiques ? Quelles sont les fibres adaptées au béton ? Voici les éléments de réponses dans cet article.

Comment peut-on définir un béton fibré ?

Certes, le mode adopté pour couler ce type de béton reste identique à celui de fabrication de toutes les autres formes de béton. De même, il est également impossible de différencier de loin ce type de matériau des autres. En effet, le béton fibré est ce béton auquel l’on a ajouté de façon homogène des fibres. L’apparition de celui-ci remonte de 1980. Il s’agit toujours du béton traditionnel. La seule différence est le mélange des fibres. En réalité, ces fibres apportent une qualité ajoutée au béton, peu importe leur mode d’utilisation. Car elles sont utilisées de plusieurs manières. Elles peuvent servir à renforcer les murs, réaliser des planchers, des fondations ou des poutres. Par ailleurs, si l’on fait l’éloge de ce type de béton, c’est parce qu’il est résistant et se protège contre des fissurations.

Les types de fibres adaptés au béton

L’on distingue trois grandes familles dag fibres utilisables dans un béton. Il s’agit des fibres organiques, des fibres minérales et des fibres métalliques. Dans la famille des fibres organiques, on retrouve du carbone, du polypropylène/polyéthylène, du polyamide, de l’aramide et de l’acrylique. Pour ce qui concerne les fibres minérales, on distingue le verre, le basalte, le mica et la wollastonite. S’agissant des fibres métalliques, l’on peut utiliser de l’acier, de la fonte et de l’acier inoxydable. Chaque type de fibre possède ses propriétés. Ce qui varie donc les caractéristiques d’un béton à un autre.